Retour

The Age of Adolescence / Joseph Sterling

113,74 €

Épuisé

Along with an essay by David Travis, Curator of Photography at the Art Institute of Chicago since 1972, this volume collects more than 100 images of a time that's both historically important and emotionally resonant, one in which, as Sterling says, "opportunity is revealed and must be exploited."

Plus de détails

Plus de détails

Ce livre n'est plus disponible

 
EditeurGreybull Press
Date de publication2005
Format26,7 x 1,9 x 33,7 cm
Nombre de pages102 pages
Langue(s)English

Adolescence is a time of drives: sexual, emotional, and vehicular. That age sparkles with the promise of what's to come, hides its insecurities under the cover of bravado, and trembles with excitement about the here and now. From 1959 to 1964 (arguably the adolescence of America), Joseph Sterling photographed teenagers, mostly in and around Chicago, hanging out after school, at drive-ins, in fast cars.  As Sterling himself defined it, "the world of the adolescent is totally interlaced within itself and incapable of freeing itself . . . It whirls, rolls, and engulfs what it is allowed to engulf. » During that bridging period between postwar peace and prewar upheaval, Sterling was a student himself at Moholy-Nagy's Institute of Design in Chicago, where he studied photography under Harry Callahan, Aaron Siskind, and Frederick Sommer with classmates Yasuhiro Ishimoto and Ray Metzker.Looking back now at this body of work in its entirety, a viewer can easily see that America was on the verge of a sea change--Vietnam, drugs, the end of our naeveta as a nation.

Along with an essay by David Travis, Curator of Photography at the Art Institute of Chicago since 1972, this volume collects more than 100 images of a time that's both historically important and emotionally resonant, one in which, as Sterling says, "opportunity is revealed and must be exploited."

*

L'adolescence est une période de pulsions émotionnelles. Cet âge scintille avec la promesse de ce qui est à venir, cache ses insécurités sous la couverture de la bravade, et tremble d'excitation à propos de l'ici et du maintenant. De 1959 à 1964 (sans doute l'adolescence de l'Amérique), Joseph Sterling a photographié des adolescents, la plupart dans et autour de Chicago, après l'école, dans des ciné-parcs, dans des voitures... Comme l'a lui-même défini Sterling, «le monde de l'adolescent est totalement entrelacé sur lui-même et incapable de se libérer ... Il tourbillonne, roule et engloutit tout ce qu'il est permis d'engloutir». Durant cette période de transition entre la paix d'après-guerre et les bouleversements d'avant-guerre, Sterling étudia lui-même à l'Institute of Design de Moholy-Nagy à Chicago où il étudia la photographie avec Harry Callahan, Aaron Siskind et Frederick Sommer comme professeurs, avec ses camarades Yasuhiro Ishimoto et Ray Metzker. Si l'on se penche maintenant sur cet ensemble de travaux, le téléspectateur peut facilement voir que l'Amérique était sur le point de voir s'effectuer d'un changement radical - le Vietnam, la drogue, la fin de la nation telle qu'on la définissait jusqu'alors.

Avec un essai de David Travis, conservateur de la photographie à l'Art Institute of Chicago depuis 1972, ce volume rassemble plus de 100 images d'une époque à la fois historique et émotionnelle, dans laquelle, comme le dit Sterling, «l'opportunité est révélée et doit être exploitée.»

30 autres livres pourraient vous intéresser :