Retour

Lotus / Max Pinckers, Quinten de Bruyn

43,60 €

Épuisé

Avec Lotus, Pinckers, ici en collaboration avec De Bruyn, nous offre de nouveau un objet bien particulier. Reprise d’un travail datant de 2011, publié à tirage limité, ce livre photographique se conçoit à la fois comme un reportage sur le monde des transsexuels en Thaïlande et une réflexion sur l’impossible photographie documentaire.

Plus de détails

Plus de détails

Ce livre n'est plus disponible

 
EditeurLyre Press
Date de publication2016
Format19.5 cm x 27 cm
Nombre de pages152
Nombre d'exemplaires3000
SpécificationsCouverture rigide
Langue(s)Anglais
ISBN9789082465518

Avec Lotus, Pinckers, ici en collaboration avec De Bruyn, nous offre de nouveau un objet bien particulier. Reprise d’un travail datant de 2011, publié à tirage limité, ce livre photographique se conçoit à la fois comme un reportage sur le monde des transsexuels en Thaïlande et une réflexion sur l’impossible photographie documentaire.

En effet, pour le photographe Magnum, la crise du genre traversée par les « ladyboys » devient une métaphore de la photographie documentaire contemporaine, en tension entre sa prétention à saisir la réalité de manière objective et la dimension directive et manipulatrice qui ne peut être oblitérée. Cette question, qui traverse l’œuvre du photographe belge, se transcrit dans cet ouvrage dans la manière dont Pinckers et De Bruyn mènent à bien leur reportage – dans la mise en scène des photographies, orchestrée avec attention, dans la lumière très travaillée, presque théâtrale, ou encore dans l’attention méticuleuse portée aux recherches préliminaires sur le sujet. Pourtant, entre les images réalisées dans l’hôpital local, où les transsexuels subissent leurs opérations, ou les portraits pris dans leurs appartements et dans la ville, se glissent des sas de spontanéité : Pinckers et De Bruyn, en effet, ont distribué aux participants des appareils, sans donner aucune consigne. Les images qui en résultent sont intégrées à la narration, sur des pages jaunes qui se déplient, conférant à l’ensemble une dimension brute et instantanée, sorte de « méta-narration » (Olga Yatskevich) qui expose l’arrière de la scène d’une photographie documentaire en train de se faire.

Dans cet ouvrage, publié en 2016 par Lyre Press, et tiré à 300 exemplaires, Pinckers et De Bruyn s’interrogent activement sur la passionnante question de l’impossible neutralité documentaire, et sur l’inévitable subjectivité du regard du photographe, qui ne saurait disparaître de l’image qu’il crée.

30 autres livres pourraient vous intéresser :