Retour

Anticorps / Antoine D'Agata

Les éditions du BAL

66,35 €

Épuisé

"The slow sinking of a man without ties, who had survived a long journey, which is repeated from room to room". 

Plus de détails

Plus de détails

Ce livre n'est plus disponible

 
EditeurXavier Barral
Date de publication2013
Format19,5 x 26 cm, Tirage 18 x 24 cm
Nombre de pages560
Nombre d'exemplaires100
SpécificationsLivre relié, toilé sous coffret
Langue(s)Français
ISBN978-2-36511-003-7

AUTOBIOGRAPHICAL DIARY, NARRATIVE OF AN DIFFICULT, RADICAL BUT  YET LUCID QUEST, LIVED AT NIGHT, MIXING SEX, WANDERINGS, SUFFERING AND DRUGS, ANTICORPS OFFERS A VERTIGINOUS SUBMERSION INTO THE NIGHT THAT FORGES THE REFLECTION LED BY ANTOINE D'AGATA ON THE BALANCE OF POWER BETWEEN TWO ANTAGONIST WORLDS.

From social alienation to the solidarity of the flesh, from immorality to the transparency of amorality.

« THE SLOW SINKING OF A MAN WITHOUT TIES, WHO HAD SURVIVED A LONG JOURNEY, WHICH IS REPEATED FROM ROOM TO ROOM. »

As a full-fledged actor in the program he condemns himself to live, d'Agata is required to strictly follow - and through the experience of the body - this demanding system. Anticorps retraces a photographic practice that is inseparable from a certain way of understanding existence, where risk, desire, unconsciousness and chance remain the essential elements. No moral attitude, simply the ethics of the affirmation that it is necessary, to explore certain universes, to share them until the end.

*

« Le lent naufrage d’un homme sans attaches, rescapé d’un long périple, qui se répète de chambre en chambre. »

Journal autobiographique, récit d’une quête ardue, radicale mais lucide, vécue la nuit, mêlant sexe, errances, souffrance et drogues, Anticorps offre une plongée vertigineuse dans la nuit qui forge la réflexion menée par Antoine d’Agata sur le rapport de force entre deux mondes antagonistes. De l’aliénation sociale à la solidarité de la chair, de l’immoralité à la transparence de l’amoralité.

Acteur à part entière du programme qu’il se condamne à vivre, d’Agata est tenu de suivre à la lettre – et par l’expérience du corps – ce systématisme exigeant. Anticorps retrace une pratique photographique indissociable d’une certaine façon d’appréhender l’existence, où le risque, le désir, l’inconscience et le hasard restent les éléments essentiels. Aucune attitude morale, simplement l’éthique de l’affirmation qu’il faut, pour explorer certains univers, les partager jusqu’au bout.

30 autres livres pourraient vous intéresser :